MHUV
Date : jeudi 02 novembre 2017

La nouvelle formule introduite dans le marché locatif est destinée à "renforcer les formules locatives existantes et à diversifier l’offre" dans ce domaine, a indiqué samedi à Biskra le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar.

La nouvelle formule introduite dans le marché locatif est destinée à "renforcer les formules locatives existantes et à diversifier l’offre" dans ce domaine, a indiqué samedi à Biskra le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar.

La nouvelle formule introduite dans le marché locatif est destinée à "renforcer les formules locatives existantes et à diversifier l’offre" dans ce domaine, a indiqué samedi à Biskra le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar.

Intervenant lors d’une visite de travail, effectuée dans cette wilaya, le ministre a précisé que "cette nouvelle formule n’est pas une alternative aux autres formules", affirmant que son lancement à partir de Biskra, comme expérience pilote, vise à "répondre aux capacités financières des citoyens et à alléger le budget de l’Etat réservé au logement", en sus du renforcement du parc immobilier à travers le pays. M. Temmar a également souligné, au cours de son inspection des chantiers de logements relevant de son secteur, que l’année 2018 verra le lancement des travaux de 270 000 unités à travers le territoire national, dont 80 000 pour l’habitat rural, 70 000 de type public aidé (LPA) et 120 000 dédiées à la formule de type location-vente, affirmant que la wilaya de Biskra bénéficiera de 1000 unités de cette dernière formule. Il a, d’autre part, affirmé que la loi sur l’urbanisme sera révisée, dès le début de l’année 2019, pour prendre en considération la méthode de traitement des habitations et l’allégement des procédures. Le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville s’est, en outre, enquis de l’état d’avancement des travaux de logements, toutes formules confondues, au chef-lieu de la wilaya, dont le projet de réalisation de 2000 unités de la formule public-locatif (LPL), 286 habitations individuelles et deux quotas, respectivement de 800 et 400 unités de la formule location-vente, appartenant à l’agence d’amélioration et de développement du logement (AADL). Tout au long de ses différentes haltes, M. Temmar a insisté sur la nécessité de prendre en considération les spécificités de la région lors de la conception des projets d’habitation, le respect des délais de réalisation, la relance des travaux dans les chantiers accusant retard, ainsi que la prise de mesures nécessaires en cas de non application des directives dans ce domaine.